Voir les différents jeux testés
Voir la liste des dossiers du site
Voir les liens de Bouledefeu.com

Attack of the killer tomat...

Un jeu de THQ sur bouledefeu (??) ça balance sec et tout le monde en prend pour son grade.

Super Chinese World 2

Plateforme : Super Nintendo
Genre : RPG baston
Editeur : Culture Brain
Année : 1993
Article par : tam
Dessin par : Gentil_g

 
C'est décidé, j'arrète les malabars

A l'époque bénie de la super nintendo, mieux valait être doté d'un solide portefeuille si on souhaitait s'offrir les rares jeux qui pouvaient arriver en import jusqu'à nous.
Pour ma part, j'avais beau restreindre ma consommation de bonbecs en dessous du seuil légalement autorisé pour un gamin de 14 ans, j'avais toujours de la peine à boucler mes fins de mois difficiles de gamer avide de bons jeux.
Note de l'auteur : comme quoi dans la vie rien ne change...

J'ajoutais de plus au prix du jeu le voyage en train pour rejoindre la grande ville, ahem, Valence quoi. Le tout en séchant une aprés midi de cours et donc un camarade de classe à soudoyer, ma note de frais s'allongeait dangereusement.

J'ai pourtant tenté l'aventure. Il me suffisait de m'imaginer avec le dernier action/RPG de la mort entre les mains...

Arrivé sur place, je me jette sur la vitrine des jeux import, vous savez la scellée, double vitre anti obus et serrure en titane.
Là, à ma grande déception pas de hits tant attendu, mais seulement quelques cartouches au noms incompréhensibles.
Je vais pas non plus faire le mec qui y connait que dalle et demander au vendeur, alors donnez moi celle-ci, la jaquette me plait bien, emballez c'est pesé, me voila avec un nouveau jeu, soulagé de 500 balles tout en pensant que si le jeu n'avait pas été en japonais je l'aurais jamais acheté, des fois faut pas chercher à comprendre...

Allo le jeu, ici Tam, si tu m'entends fait moi un signe

Autant vous le dire tout de suite, je ne suis pas bilingue Français / Japonais, alors dès la page de démarrage -musique cheap et effet de zoom à deux balles- je me suis mis à douter de mon investissement.

Non c'est vrai, qui c'est d'abord ce jeu, y a deux petits ninjas, un rouge et un bleu, ils ont une fusée et se battent contre des supa méchants sortis tout droit d'un sentaï de seconde zone, et Culture Brain, c'est pas un groupe de musique ça ? Et merde, j'aurais du me méfier. T__T

Pourtant ces graphismes colorés me disent quelquechose, j'ai déjà vu un des décors qui figure à l'arrière de la pochette.
Aprés enquète le jeu a profité d'un minuscule entrefilet avec photo d'écran dans un de mes vieux magazines, Super Chinese World qu'il s'appelle même.
Je cale un 2 derrière vu que c'est la seule chose que j'ai saisi du titre...

Super Chinese World 2, mouais ça sonne plutôt bien.
J'ai le nouveau Culture Brain entre les mains, LA boîte qui a de l'avenir sur super nintendo, t'imagines même pas les pires effets sonores et le mode 7 de ouf dès l'intro... J'en connais qui vont être verts de jalousie lundi matin.

Montre voir ce que tu as dans le ventre

Aprés un week end intensif de jeu, je découvre enfin comment sauvegarder. Il faut dire que l'engin ne se laisse pas facilement apprivoiser.

Tout se fait par mot de passe, à moi donc de recopier sagement sur mon petit carnet vert les 60 caractères bizarres si je souhaite reprendre ma partie. T__T

Pour la petite histoire, le mot de passe est accessible à tout instant quand on entre dans l'inventaire, moi j'essayais de rentrer ce que les gens me disaient, forcément ça ne marchait pas au poil. Sauf pour un gars au fond d'un zoo (deuxième ville du premier monde) rentrez son dialogue et vous voila propulsé plusieurs mondes plus loin.

Si les sauvegardes sont OK, c'est parti, la petite gymnastique spéciale jeu Jap' est lancée : on fouille partout, on parle à tout le monde, on achète tout, on bat le boss et on recommence.

Et alors qu'est ce que ça donne ?

Ce jeu, sous ses airs de RPG classique, cache quelques trouvailles réjouissantes.

Les combats tout d'abord, qui se font à la manière d'un beat them all plutôt sympa, jouable à deux, avec différentes armes parfois disponibles (sabre, maillet...) et de nombreux coups spéciaux à l'appui (boules de feu et autres dragon punch sont de la partie youpi !).
A la suite de rencontres aléatoires sur la carte plusieurs ennemis vous assaillent, à vous de les mettre en déroute si vous souhaitez empocher expérience et brouzoufs.

L'univers est à mille lieux de ce que j'avais connu à l'époque. Pas de médieval sauce japonais ici, on affronte des espèces de robots colorés hyper kitschs, on traverse des villes qui sentent bon Toriyama et on navigue en fusée entre planètes rétros et futuristes.

Enfin, on trouve ça et là des phases plateforme.
Elles se jouent avec le même moteur que pour les combats, c'est donc pas trés souple au niveau des sauts, mais ça change un peu de la routine porte / monstres / trésor, d'autant que c'est, là aussi, assez marrant.
A vous de lutter contre les quelques ennemis, franchir des crevasses avec vos doubles sauts et escalader les parois.
Pour moi, cette partie se déguste comme un vieux jeu PC engine.

Ajoutez à cela que le mode combat est accessible dès le début du jeu en VS ou bien contre l'ordi. Aux deux ninjas se joignent alors la plupart des boss du jeu, du sumo robot type E.Honda à l'extraterrestre digne de Cell qui se prend pour Joe Higashi (sic).
C'est pas si mal réalisé, et même si on est loin de Street Fighter 2, j'ai bien rigolé dessus avec des potes.

Quelques mois plus tard...

Ce n'est que longtemps aprés que je me suis rendu compte qu'en appuyant sur une des gachettes L/R, notre petit ninja tout faiblard se transforme en grand ninja trés fort.
Vous voilà maintenant capable d'effectuer des coups spéciaux à tout va, forcément ça facilite la tâche.

Cette transformation qui n'est pas accessible dès le début dépend en fait de votre expérience mais un magasin perdu dans les montagnes peut, moyennant une somme astronomique, vous monter cette aptitude au maximum.

Dans le même genre et aprés avoir tourné des jours dans le monde de départ, sachez qu'aprés avoir effectué certaines choses la fusée peut décoller (select je crois).
A vous l'espace infini et la conquète des autres planètes.

A 500 balles, ça fait pas cher de l'heure de jeu

Jetez-y un coup d'oeil à ce petit jeu. Il est loin d'atteindre les ténors du genre, et la console était plutôt bien lottie de ce coté là, mais il a un petit goût de n'importe quoi qui risque bien de plaire.

Pour les plus curieux, ce jeu doit être une série à succés puisqu'on retrouve les petits ninjas sur NES (super chinese 1 à 3), sur gameboy (super chinese land 1 à 3) et évidemment sur super nintendo (super chinese world 1, 2 et 3). Sans compter nombre de gaiden comme les super chinese fighter GB et EX.

C'est certainement le jeu super nintendo sur lequel j'ai passé le plus de temps, et que j'ai d'ailleurs jamais fini, bloqué dans une base futuriste sur la troisième planète, plus de 100 heures de jeu et à peine plus d'un tiers des boss battus !

Alors, si jamais une âme charitable, traductrice de jeu vidéo de son état, passait dans le coin... On sait jamais ^__^




Voir la galerie d'images

 
 
 
Des questions ? Pour en savoir plus n'hésitez pas à visiter notre forum