Voir les différents jeux testés
Voir la liste des dossiers du site
Voir les liens de Bouledefeu.com

Rakugakids

La N64 n'est pas célèbre pour ses jeux de combat, et pourtant: Rakugakids déboule sur boulette.

Pr...

De la NES (part 3)

Plateforme : Nintendo NES
Genre : divers / hardware
Editeur : divers
Année : Années 80
Article par : tam
Dessin par : Gentil_g

 
Le modèle n° M82

Cette borne qui peut contenir jusqu'à douze cartouches est une machine qui n'est pas destinée au consommateur.
Aussi appelée M82 Demo Unit, elle était mise à la disposition de revendeurs Nintendo, pour permettre au client de tester ses jeux, pour ceux qui s'en souviennent, on la trouvait souvent à l'entrée des hypermarchés avec les gamins dessus pendant que les parents faisaient leurs courses.

On sait peu de choses sur l'engin : propriété de bandaï, il dispose d'un hardware quasi identique à la NES européenne mais certains jeux "récents" présentent des problèmes de mappers et d'autres refusent de se lancer, ils sont heureusement rares. Tout comme elle, il est zoné, et n'accepte donc pas les jeux US.
Les douze ports cartouches sont sélectionnables via un petit bouton rouge situé à l'avant de la machine, ils lancent le jeu en question pour une durée déterminée par un timer situé à l'arrière de la machine (30 sec., 3 min., 6 min., 128 min.) à la suite de quoi la machine resette.

Cinq prises manette (ou flingue) sont disponibles et deux manettes de base sont fournies avec. La façade se dévisse par les cotés pour permettre l'insertion des jeux et le branchement des manettes. Les contacteurs cartouche semblent de meilleure qualité que sur la NES, et vous pouvez encore maintenant acquèrir un M82 en parfait état de fonctionnement (le mien a deux ports parfois récalcitrants T__T). En revanche, les sorties vidéo ne sont pas meilleures que celles de la NES, 20 minutes de Docteur Mario et on pleure à chaudes larmes

L'écran titre (au lancement puis à chaque cycle de reset) forme les lettres nintendo sur un fond d'étoiles filantes le tout accompagné d'une petite musique, rien d'exceptionnel mais immédiatement reconnaissable, un mythe pour les fans !

Je n'ai aucune idée du nombre de ces machines encore en circulation, il est assez difficile de réussir à s'en procurer une. Une rareté donc, qui fait le grand malheur de ceux qui n'en possèdent pas encore.

J'en ai un jour vu passer un quasi-neuf (emballage abimé).
Les prix varient énorméments, mais s'il est dispo sur un site d'enchère, il risque fort de dépasser les 150 euros.


Les bornes de jeux Japonaises

Encore quelquechose de jamais vu dans nos contrées, on trouvait des bornes de jeu Japonaises dans les hotels par exemple.

Le fonctionnement est similaire au modèle M82, et vous choisissez votre jeu parmi onze pour une bonne partie de mario avant une bonne partie de jambe en l'air.
Nd l'auteur : je sais les hotels Japonais ne sont pas tous des hotels de passe, mais que voulez-vous j'ai lu trop de mangas

Chose bizarre, le format des cartouches est celui que nous connaissons, peut être etait-ce parceque ces cartouches spécifiques étaient vendues beaucoup plus cher et destinées uniquement à ces machines, un peu comme les DVD destinés à la location, mais ce ne sont que suppositions de ma part !


Playchoice 10 et système VS

Le système d'arcade Playchoice 10 de Nintendo repose sur un principe plutôt spécial : vous payez pour le temps que vous jouez. Bizarrement, ces machines ont connu un certain succés, puisque les joueurs pouvaient ainsi tester les jeux avant de les acheter.

La borne dans sa forme la plus classique présente deux écrans mais une version simple écran existe aussi. Celui du haut présente la liste des jeux, et, lorsque vous en avez sélectionné un, les commandes du jeu et le temps restant. L'écran du bas est réservé au jeu en lui même.

Le gérant pouvait insérer jusqu'à 10 cartes de jeu et on trouvait souvent le même panel de disponible : 3 ou 4 grands classiques (les mario...), des vieux succés d'arcade (excitebike...) et quelques nouveautés pour tenter le joueur (ninja gaiden, tic & tac rescue rangers...).
Apparues en 1989, Nintendo arréta la fabrication en 1992 et les bornes commencèrent à disparaitre à partir de l'année suivante.

Pour info, certains fondus se sont arrangés pour faire passer n'importe quel jeu NES sur leur borne Playchoice en dumpant les bios manquant.

Le système VS, plus rare, est quant à lui une véritable machine d'arcade, il est bien sûr basé sur l'architecture de la NES et les jeux sortis sont bien connus (castlevania, balloon fight...) mais les cartes ont été légérement modifiées et vous pouvez observer à l'écran titre les classiques "insert coin" et "push start button" de tout jeu d'arcade.

Un fonctionnement plus classique donc, pour une borne présente sous deux formats : l'unisystem et le dualsystem, le premier étant la machine classique tandis que le second permettait à deux joueurs de s'affronter par bornes interposées.

Beaucoup des systèmes Playchoice ont été recyclé par les exploitants en des bornes JAMMA classiques et il est assez difficile d'en trouver en bon état, mais si vous avez la chance de connaitre un revendeur arcade qui en possède, vous pourrez en toucher une pour moins de 100 euros.
Les cartes s'achètant en général par lots pour quelques euros pièces.


L'Aladdin Deck Enhancer

Fabriqué par Camerica / Codemaster l'aladdin deck enhancer aurait pu être l'accessoire ultime. Il s'agit en fait d'une cartouche qui s'intercale entre la NES et la cartouche de jeu appropriée plus petite. Cet accessoire contient 64K de RAM, des fonctions de backup et une puce graphique.
Les jeux sortant ensuite étant censés être moins chers à produire tout en étant plus beaux (ce qui s'est effectivement passé).

Pourtant Camerica a coulé peu de temps avant la release de cet accessoire pourtant acclamé par la presse. Codemaster décida de reprendre la distribution de l'engin mais il connu une sortie tardive et confidentielle (ajouté au fait que l'accessoire n'a jamais été officialisé par Nintendo).
Seuls six jeux sont sortis sur ce support (Fantastic Adventures of Dizzy, Micro Machines, Bignose Freaks Out, Quattro Sports, Quattro Adventure, et Linus Spacehead's Cosmic Crusade) en plus de Dizzy the Adventurer qui était fourni avec. Les douze autres jeux annoncés n'ont jamais vu le jour.

Extrémement rare par chez nous (il est sorti uniquement aux Etats Unis) si vous avez ça en stock, faites moi signe ^__^ !


Les éditeurs non licensiés

Cet accessoire nous ammène tout droit au problème des licenses.

Pour avoir le droit d'éditer un jeu sur NES, il faut être "licensed by Nintendo", on l'a tous vu sur les cartouches que Nintendo vend à prix d'or aux éditeurs. Pourtant certaines boîtes n'ont pas obtenu cette license (ou ne l'ont pas souhaité) et on peut trouver des jeux NES, qui ne sont pas des pirates à proprement parler, même si ici la frontière entre les deux semble bien mince.
Des jeux entiérement conçu par des éditeurs qui se passent ensuite de Nintendo pour fabriquer leurs cartouches.
Quelques unes sont arrivées en France (des éditeurs Color dreams et Tengen), et il y en a eu pas mal sur le marché Américain. Le marché Japonais a été beaucoup plus touché par le phénomène des cartouches pirates, il lui faudrait un article dédié !

En parlant d'éditeurs pirates, comment en pas parler de Wisdom Tree spécialisé dans les jeux basés sur la bible (!!) avec le fameux et néanmoins trés mauvais Bible adventures comprenant les 3 épisodes Noah's Ark, Baby hoses et David and Goliath.
Cette société existe encore et vous pouvez leur commander des jeux pour 40 dollars pièces si le coeur vous en dit (lien vers le site de Wisdom Tree), leur dernier jeu sur NES, Sunday Funday, datant de 1995 !


La méthode MIRACLE de Software Toolworks

Rare, assez cher, et encore une fois complétement inutile pour un gamer, la méthode miracle consiste en un clavier et une cartouche pour vous permettre d'apprendre à jouer du piano.

Coutant près de 2000F à sa sortie, je me rappelle en avoir vu une, que je n'ai pas pu tester, mais il parait que la méthode était assez bien conçue. Il s'agit d'un clavier classique dans le type des synthès bon marché de l'époque qui est interfacé avec la NES pour l'utilisation de cette fameuse méthode "miracle".
On retrouve donc les presets sonores classiques (orgue, piano, clavecin...) et vous pouvez éditer vos partitions sur l'écran via votre piano-controleur.

Dans un premier temps, vous devez suivre les 40 exercices à l'écran vous enseignant les notes, les temps etc... puis vous avez accés au hall de composition qui vous permettra de jouer à loisir.

Le piano communique en midi avec la NES, l'accessoire doit donc pouvoir être réutilisé sur divers supports moyennant la connectique appropriée.


Pour en savoir plus...

N'hésitez pas à corriger, rebondir ou crier au scandale sur un des points que j'ai pu évoquer ou omettre, le forum est là pour ça, et je ne demande qu'à en apprendre un peu plus sur cette merveilleuse console !

Pour ceux qui souhaiteraient passer de ce coté de la barrière (attention on y prend vite gout) voici les sites de quelques experts / collectionneurs disposant des pièces qui m'ont manqué pour les photos à savoir : les prototypes et les cartouches pirates, le deck enhancer, la NES 2, Famicom, système d'arcade, bornes Japonaises, tapis de gym, clones de famicom et clavier miracle.
Aaargh oui, je me rends compte que je suis loin de tout avoir et que certaines de ces pièces sont trés dures à trouver T__T.

Si vous souhaitez également obtenir des infos sur tout ce dont je n'ai pas parlé : controlleurs infrarouges et spéciaux (dont un harnais pour enfant handicapés se jouant avec le menton), cartouches bizarres, famiclones divers, quadrupleurs, différentes versions du zapper, kit karaoké, historique des éditeurs etc... n'hésitez pas à consulter les sources suvantes :

Gamer's Graveyard
TSR
Killer list of video games
The warp zone sur Planet Nintendo
Nes Player







Zouuuu, une update, des infos, et plein de bonnes choses en part 4 !

Voir la galerie d'images

 
 
 
Des questions ? Pour en savoir plus n'hésitez pas à visiter notre forum