Voir les différents jeux testés
Voir la liste des dossiers du site
Voir les liens de Bouledefeu.com

Ruff 'n' Tumble

Règle numéro un : ne jamais piquer les billes d'un gamin hyperactif armé d'un Uzi...

Nintendo World Cup

Plateforme : Nintendo NES
Genre : Fou Foot
Editeur : Technos / Nintendo
Année : 1990
Article par : Onosendai
Dessin par : Gentil_graphiste

 
On reeefait le maaaaaaaatch !!!!

Pour commencer, si vous n’aimez pas le foot ne zappez pas ! Nintendo World Cup fait justement partie de ces jeux qui réconcilient les amateurs de ballon rond et les autres. Pourquoi ? C’est ce que nous allons voir.

Il va y avoir du sport

Il y a deux façons de jouer au foot : la façon officielle avec de vrais règles, l’ennui quoi, et la façon primaire qui consiste à se focaliser sur le principe du jeu : mettre un ballon dans le filet adverse quoi qu’il arrive. Et curieusement, cette façon de faire est beaucoup plus amusante pour nous, joueurs invertébrés.

Qui a dit que Nintendo ne faisait que des jeux à l’eau de rose ? Ici les arbitres n’existent pas, les cartons rouges non plus, pour arriver à son but (ah ah) tous les coups sont permis voire même conseillés. Pour cela vous pourrez engager le dialogue de deux façons différentes : le coup d’épaule bien placé, ou le fameux tacle dans la cheville. Ah, et puis si quelqu’un se trouve sur votre chemin, pourquoi ne pas lui envoyer le ballon dans la tronche, histoire de le calmer un peu ? Vous y êtes, World Cup est avant tout un jeu de barbares et c’est ce qui fait son charme. Pour atténuer toute cette violence, Nintendo a joué la carte du personnage SD (en même temps sur une NES les possibilités sont réduites), ce qui rajoute un petit côté « collège fou fou fou » forcément plaisant.

Un gameplay aux petits oignons

Mais l’intérêt de World Cup réside surtout dans son gameplay simple mais terriblement efficace. Je ne sais pas pour vous, mais personnellement je suis tout le temps perdu dans les jeux de foot, je ne sais pas qui a la balle, comment la récupérer, où me placer, bref j’ai l’impression de ne rien contrôler et de laisser l’IA jouer. Ici c’est tout le contraire, l’IA (si on peut parler d'IA...) possède un QI de -12, il est donc préférable de prendre les choses en main et de mener de front l’assaut vers le filet adverse. Pour cela vous aurez à votre disposition une incroyable panoplie de mouvements (4 !) : bouton A pour tirer, bouton B pour faire la passe, les deux en même temps pour un retourné, et les deux en même temps + une direction pour une tête plongeante.

Ici pas de bicyclette, de mobylette ou que sais je encore, on va droit au but (excellent je cartonne). En défense, et près d’un joueur adverse, le bouton A l’envoi gentiment balader dans le décors, tandis ce que le bouton B le tacle bien méchamment, de quoi reprendre le contrôle du ballon. Mais attention, vous avez intérêt à quitter les lieux rapidement parce qu’il y a de forte chance qu’il vous rende la pareille une fois debout ! Il arrive d’ailleurs que la partie de foot se transforme en partie de « je te tacle tu me tacles ». Pour s’en tirer il faut zigzaguer comme un beau diable.

Jouer collectif ? La bonne blague !

Quand vous n’avez pas le ballon, les deux boutons de la manette servent à envoyer des ordres à vos petits camarades. Ainsi avec le bouton A, si vos co-équipiers ont la balle, ils vous verront sauter sur place en criant « Fais moi la passe chui devant !! Fais moi la passe !! » et s’exécuteront illico. Avec le bouton B ils vous entendront hurler « Mais vas-y tire !! T’es juste devant abruti !!», ce qu’ils tenteront de faire une fois à distance. Si je dis tenter c’est parce que 80 % du temps ils vont tirer à côté, une bonne équipe de branleurs, mais bon, ça à le mérite de faire rigoler les copains en versus et rien que pour ça on leur pardonne.

Si c’est un joueur de l’équipe adverse qui à la balle, les boutons A et B vous serviront à leur envoyer de judicieux conseils comme « défonce le », ou bien « ramène moi son pied ». Et pour la baston il faut bien avouer que vos co-équipiers ne sont pas les derniers. Vous vous en apercevrez quand vous verrez vos adversaires rester sur le carreau. Sûrement pour se reposer, ça fatigue le foot. Ce qui est plutôt marrant c’est que le Goal ne doit pas voir à plus de 3 mètres puisqu’il continuera à leur faire la passe comme un bon gros con. Quand je vous dis qu’on se marre.

Du simple, de l’efficace

Dans World Cup, on ne dirige qu’un seul personnage et il est impossible d’en changer. Et franchement pour les handicapés du foot comme moi c’est une aubaine, car l’un des intérêts de cette « limitation », c’est qu’on ne passe plus son temps à se demander qui on est et où on est. Un petit radar en bas de l’écran vous permet de vous repérer sur le terrain, de sorte qu’il est possible de se placer dans un endroit stratégique facilement. Enfin quand je dis stratégique c’est un bien grand mot ! En gros ça va consister à se placer pile devant les cages, et à demander le ballon pour placer un beau retourné qui va sonner le gardien et envoyer le ballon au fond du filet. Ah oui je vous ai pas dit ? Chaque équipe dispose d’un coup spécial !

Shaolin Soccer dans ta Nes !

C’est d’ailleurs LE truc du jeu. A tout moment vous pouvez envoyer une grosse prune presque imparable qui défoncera tout sur son passage (vos joueurs aussi). Pour éviter le syndrome Street Fighter (le premier qui perd au jeu du « adouken » se prend une bouledefeu dans la tronche), Nintendo à instauré une sage limite de 5 coups spéciaux par mi-temps. A vous de les sortir au bon moment. Pour cela, deux solutions : soit vous demandez qu’on vous fasse une passe de loin, et dans ce cas il suffit d’appuyer sur A et B quand le ballon se trouve juste au dessus de votre tête, soit vous avez la balle au pied et il vous faut parcourir un certains nombre de pas avant de lâcher la sauce. Ces deux manipulations demandent du timing et de la précision, ce qui rajoute un peu de piment dans les parties.

Au final on obtient un jeu incroyablement fun, qui saura réunir autour d’une nes jusqu'à 4 amateurs de foot... ou non pour une bonne crise de rire. La formule Nintendo a encore frappé et on ne peut que s’incliner.

Description des équipes et nombre de pas à effectuer pour la prune cosmique

Holland : 8 pas / bonne passe, font parti des plus rapides
Japon : 3 pas / bonne passe bonne défense
France : 3 pas / pauvre défense (qui à dit PSG ?)
Cameroun : 6 pas / équipe moyenne
Russie : 6 pas / puissance et résistance
Mexico : 8 pas / Puissante et rapide [dangereuse]
Angleterre : 5 pas / équipe la plus puissante
Espagne : 7 pas / équipe moyenne
Brésil : 7 pas / puissant mais lent
Allemagne : 5 pas / l’une des plus puissante [dangereuse]
Argentine : 10 pas / l’équipe ultime ! Mais un nombre de pas elevé… [Dangereuse]
Italy : 9 pas / puissante et rapide

Voir la galerie d'images

 
 
 
Des questions ? Pour en savoir plus n'hésitez pas à visiter notre forum