Voir les différents jeux testés
Voir la liste des dossiers du site
Voir les liens de Bouledefeu.com

Switch your hands on ! # v...

Une, deux, une, deux, premier échauffement pour les Switch your hands on ! series.
C'est Shito qui s�...

A un cheuveu près

Plateforme : Multi supports
Genre : Greatest hits Wanabees
Editeur : divers
Année : Inconnue
Article par : Gentil_graphiste
Dessin par : Gentil_g

 
Ca parle de ça

Voilà un article un peu particulier, puisque légèrement moins emphasé qu'à l'habitude. En effet, il s'attarde à présenter trois jeux qui ont à mes yeux frôlé la perfection, et qui au dernier moment ont décidé de se prendre un bien vilain platane, tout seul comme des grands. Trois jeux qui m'ont fait vibrer très fort, avant de me laisser sur mon nuage tout seul comme un idiot.

Sur le moment, la sensation est désagréable, mais quelques jours après et la température abaissée, on se dit tout de même que ca vallait le coup. Voire même que si on avait été prévenu, on aurait certainement gardé un grand sourire au milieu de la boubouille. Alors voilà, je fais ma bonne action : les jeux qui suivent sont géniaux, mais il y a un ou plusieurs trucs à savoir avant de se jetter dessus. On y va ?

Spinmaster ( Neo Geo / Data East )

Il est difficile de ne pas aimer d'amour la neogeo. La rolls des consoles a certainement le parc le plus installé de retrofans, prêt à bondir arguments au poing pour prouver la puissance et la ludothèque parfaite de leur console fétiche.

Toutefois, à titre personnel, j'ai toujours eu ce petit regret de ne pas avoir croisé plus de titres comme Magician Lord, Top Hunter ou blue's Journey. Ces tout premiers jeux de la console qui rappellent qu'à l'origine, la Neogeo aurait pu avoir une destinée autre que de se spécialiser peu à peu dans la baston pure, dure, magnifiquement réalisée, mais tellement présente.

Je fantasmerai toujours sur un jeu d'action simple dans un décor aussi trippant que dans un Last blade, sur un jeu de plateforme avec toute la puissance qu'offre le hardware indestructible de le Neo, bref sur des alternatives au sacro saint Metal Slug. Notez que cela existe plus ou moins, en la présence de Spinmaster, mais...

Plus ou moins parceque si la taille des sprites et la fluidité de l'action impressionnent, il n'en reste pas moins que le jeu est si court qu'on pourrait croire à une blague. 15 ou 20 minutes à tout casser avant de terminer le jeu. Vous voilà prévenus.

Passé cet important détail, ne reste que du bonheur dans un jeu de plateforme-action réalisé de main d'orfèvre par feu Data East. Avec leur goût un peu étrange sur les character design, mais aussi toute leur maitrise du gros sprite qui impressionnent, ils nous emmènent dans des mondes délicieusement clichés et variés. Entrepots, Forêts, Cavernes, Pyramides, tout sent très bon le Quackshot, et c'est un véritable enchantement de switcher entre les différentes armes à la disposition de notre héros. Hormis son yoyo magique (**//tousse**), on testera les boules de feu, les pics de glace, les bombes, les missiles à tête chercheuse... Boss sympathique et références nombreuses, on nage à un ou deux joueurs entre un Joe and Mac et un Metal Slug très cartoon. A ce propos, une séquence de Spinmaster en barque sur un torrent n'est pas sans rappeller la scène d'ouverture du récent Metal Slug 5 .

Excellent pot pourri de tout ce qui fait les jeux intemporels et précieux, Spinmaster, du fait de sa si courte aventure, n'a que le défault de se positionner en apéritif avant une partie d'autre chose. C'est bien la seule chose qu'on puisse lui reprocher !

Chose à savoir : tellement court !

ATV quad power racing 2 ( Acclaim / Multi )

Quelle surprise, j'ai retrouvé le mariokart que j'attendais depuis des lustres, c'est à dire basé sur une course conviviale plus que sur le hasard des bonus, dans un jeu d'Acclaim sur Xbox, Ps2 et GameCube.

Acclaim, Acclaim, Acclaim...la grande série des Turok ou encore BMX xxx, la campagne de pub honteuse pour Burnout, etc ...quel talent. Et cette expérience dans les couleurs foireuses et les design ratés, une perle d'éditeur, vraiment.

Sauf que parfois, on a une bonne surprise. Il doit rester une ou deux personne ayant bossé sur le premier NBA Jam ou alors de nouvelle recrues . Ou alors je suis de très mauvaise foi quand je parle d'acclaim, parcequ'ils ont aussi édité les Bust A Move, Rc de Go, Ecco le dophin et fait Revolt, un petit jeu très sympa de voitures télécommandés. Mouais.

Atv Quad 2, donc est LA surprise que j'attendais en matière de petits bolides: on trippe dès les premières secondes, ca se manie tout seul, mais alors, tout seul. On fait ce qu'on veut immédiatement, pas besoin de tuto, pas besoin de s'entrainer, rien, ca roule tout de suite .
Et vas y que je grimpe sur des bosses de 10 mètre de haut, et vas y que je fais mon chemin en bousculant les autres à coup de tatanes...

Ca va vite, la maniabilité est top, et les environnements sont très agréables à regarder:la plage, les sous-bois (avec la lumière qui traverses les arbres), une forêt pleine de rivières et de barrages, les courses sur glace...

Il y a deux choses à retenir. La première, c'est qu'Acclaim à eu l'idée géniale de déplacer la marge de progression de telle manière qu'un nouveau et un joueur plus expérimenté ont le même niveau lors d'une course. Plus on progresse, plus on maitrise des figures de style à la tony hawk dans des modes dédiés. Hors, ces figures, placées en pleine course, vous ralentissent plus qu'autre chose. Un peu comme une provocation dans un jeu de combat. Les nouveaux ne sont donc pas désavantagés, et à vous les parties à 4 sans que personne ne râle . La classe non ? Mine de rien, réfléchissez bien à ce système, il est extrement ingénieux, même si perfide comme je suis, je doute que cela ai été fait complètement exprès.

La deuxième chose à retenir, et c'est là que l'on rejoint le thème de l'article, c'est que le jeu manque de personnalité à un point évident. Musique fadasse, persos fadasses, habillage fadasse, tout est lisse et incolore. Impossible à terme de s'amouracher du jeu comme on l'a fait à la première partie. C'est le prototype même du jeu qui va rester sur l'étagère des semaines en attendant d'être 4 à la maison tellement il est transparent en solo. Quel dommage, un petit coup de cerise sur gateau et c'était le jeu de course du siècle pour moi, un mélange improbable de Sega Rally , Road Roash , et le vieux Mariokart de la Snes .

Chose à savoir : jeu à étagère !

Zaxxon Motherbase ( Sega / 32x )

Fasciné . Je ne saurais vous dire pourquoi, mais je suis fasciné par la 3D simpliste et non texturée. Le super Low Polygon, la 3D du pauvre mais aussi parfois de la classe ultime, minimaliste , design, très esthétique. Comme Starfox sur Snes, par exemple.
Je ne dois pas être le seul, parceque pour contrer Starfox, Sega a mis le paquet. Un peu tard et un trop peu discretement, certes, mais c'est sorti.

Tout le monde connait l'ancêtre Zaxxon premier du nom, pas la peine de le présenter, on dirige un avion en vue isométrique et on tente de rester en vie plus d'une minute. Ou de finir le level, suivant que vous êtes un mutant, un tricheur ou les deux.
On recommence ici des années plus tard, avec dès la fin du premier niveau un énorme mécha fort belliqueux qui nous montre que techniquement on est dans une autre ère. Une sorte de Viewpoint avec des sprites à facettes, pour être concret.

Notons principalement un système d'arme sympathique, puisque la plupart des ennemis sont " aspirables " et peuvent vous servir de taxi, avec leurs armes spécifiques et leur emcombrement propre. Non, vraiment, en dehors d'un aspect graphique assez terne, Zaxxon 32x a tout du jeu plaisant. Passé un petit temps d'adaptation, il réussi même à gommer le principal défault de l'original, à savoir la gêne occasionnée par la vue isométrique.

Un bien beau tableau, si ... on pouvait y jouer plus de 2 minutes sans mourrir. Terminer les niveau demande une concentration incroyable. Si quelqun arrive à voir la fin sans savestate ou autre artifice du genre, qu'il me prévienne !

Chose à savoir : méga dur !

Have Fun !

Les trois jeux décrits ci dessus sont de sacrés bons passe temps. Ils méritent largement votre intérêt, foi de boulette. La seule chose, c'est surement d'être au courant, pour passer outre la grosse épine qui les caractérise. D'ailleurs, cela ne m'étonnerait pas d'avoir des commentaires du genre " hey mais c'est pas si court / étagère / dur que ça ! " sur le forum. Il est tellement plus agréable de jouer sans chercher la petite bête et de juste avancer au coup de coeur !

 
 
 
Des questions ? Pour en savoir plus n'hésitez pas à visiter notre forum