Voir les différents jeux testés
Voir la liste des dossiers du site
Voir les liens de Bouledefeu.com

SCUMM VM

Un point sur le trés bon émulateur de jeux lucasarts sur Dreamcast.

Gargoyle's Quest

Plateforme : Gameboy
Genre : plateforme / RPG
Editeur : Capcom
Année : 1990
Article par : Gentil_graphiste
Dessin par : Gentil_g

 
Back in 1990

Peu après le lancement de la Gameboy en Europe est sorti sous nos latitudes un jeu assez abouti et d' un genre assez rare chez nous pour l' époque ( nous sommes au début début des années 90 ) : un plateforme / RPG du nom de Gargoyle's Quest . Concrètement , cela veut dire qu' on joue de profil dans les phases d' action , mais que la quête passe également par une vue du dessus dans laquelle vous fouillez les villages, faites des rencontres et recevez vos missions . Un compromis idéal ici , permettant une certaine trame scénaristique tout en conservant l' aspect arcade de la série des Ghosts n' Goblins.

La série et l' histoire

Pourquoi évoquer cette série me direz vous ? Tout simplement parceque Gargoyle's Quest en est dérivé . Souvenirs souvenirs , dans Ghouls n' Ghost et Ghosts n' Goblins vous controliez un chevalier en armure qui avait comme ennemis principaux des gargouilles volantes. Figurez vous que ce sont ces méchants qui deviennent les acteurs principaux de cet opus version Gameboy.

De là à imaginer cette version noir et blanc comme un sous-transfuge de la borne d' arcade, il n' y a qu' un pas ... que je vous déconseille de franchir ! Attention chef-d'oeuvre, oui monsieur ! Résumons brievement l'histoire avant d' entrer plus en avant dans la présentation.

Une invasion étrangère a précipité le royaume des Gargouilles dans les flammes. Firebrand, notre héros, a grandi dans la lente reconstruction de sa civilisation. Mais voici que (surprise !), les "Destroyers" menacent à nouveau ! Le seul espoir réside dans une vielle légende indiquant qu'une gargouille rougeoyante trouvera le feu sacré et ramenera la paix dans la région.

Tiens tiens, vous êtes le seul petit dragon rouge du coin .Allez en piste les amis, échauffement pour tout les monstres, on a un monde à sauver. Ca tombe bien, le portail par lequel sont arrivés les envahisseurs est resté ouvert, engouffrons nous à l' intérieur et en route pour l' aventure !

Gameplay au petits oignons

Maintenant qu'on sait pourquoi nous nous battons, il convient de faire un carnage en bonne et due forme. On entre dans le vif du sujet avec une phase plate forme dès l' entrée du jeu et on découvre par la même occasion les commandes. Un bouton pour cracher des projectiles enflammés, un autre pour sauter . En rappuyant de nouveau sur le saut, Firebrand se met à voler tout droit un court instant. A noter que par la suite, des items lui donneront la possibilité de voler plus longtemps, rendant ainsi accessible des zones jusqu' à présent secrètes.

La maniabilité est précise et efficace: on avance en grimpant sur les murs, on évites les pics qui trainent à droite à gauche, et on applique la bonne grosse formule de bas : tir + streum = bouillie de tomate.
Le premier boss arrive et bientôt les premières crises de nerfs aussi. Gargoyle's Quest n' est pas un jeu de la catégorie facile. Un peu de technique s' avère parfois nécessaire et les différentes armes que vous amasserez au fil de l' aventure ne seront pas de trop.

La petite touche RPG qui va bien

Justement, après tous ces efforts physiques, il convient de passer à de l' exploration type Jeu de role console classique: découvrir un village, parler aux habitants, entrer dans les maisons, gagner de l' argent et courir auprès du roi resquiller les ordres. Prévu à cet effet, un menu vous permet de gérer ces phases d' investigation ( parler, fouiller, observer son niveau d' expérience et son inventaire ). Des moments finalement assez nombreux pour tirer Gargoyle's Quest hors du flot de simples jeux de plate-formes de la portable de Nintendo, mais bien dosés niveau longueur pour retourner rapidement à l' action sans s'ennuyer devant d'interminables tartines de texte ( cool ).

Visuellement, Gargoyle's Quest n' a pas à rougir des jeux plus récents qui lui ont succédés sur GB, ou même sur d'autres supports. Ca sent bon le jeu léché et l' amour des petits détails. Le tout reste très lisible, un détail important quand on ne joue pas sur son PC en plein écran mais sur l' écran d' origine de la Gameboy.
Et les musiques, ah, les musiques ... Imaginez vous que chez Capcom, un petit magicien à réussi à tranformer les grilles-pains qui servent d' habitude de haut-parleurs à la console portable en un véritable orchestre tantôt Tim_Burtonien tantôt symphonique ! Pas crédible ? Bon, je m' emporte peut-être légèrement mais quel plaisir pour les oreillles. Les mélodies sont simples et entétantes, et collent vraiment parfaitement à l' ambiance du jeu.

Alors, vendu ?

Efficace et prenant, Gargoyle's Quest n' a trouvé que moyenement son public lors de sa sortie européene. Si les magazines de l' époque l'ont très bien accueillis, avoir laissé les textes en anglais a surement réservé le jeu aux plus passionnés du genre, plus agés, qui jouaient d'ailleurs souvent ailleurs que sur Gameboy. Mais la vie est parfois fort bien faite, et des groupes de bienfaiteurs ont traduit la rom en français intégral. ( Terminus traduction pour ne pas les citer ). Quelquepart, si le défi vous intrigue, vous n' avez plus aucune excuse ce coup-ci, je me trompe ? Foncez !

Voir la galerie d'images

 
 
 
Des questions ? Pour en savoir plus n'hésitez pas à visiter notre forum