Voir les différents jeux testés
Voir la liste des dossiers du site
Voir les liens de Bouledefeu.com

Switch your hands on ! # v...

Une, deux, une, deux, premier échauffement pour les Switch your hands on ! series.
C'est Shito qui s�...

Freeware Toolkit #1

Plateforme : PC
Genre : Jeux amateurs et gratuits
Editeur : divers
Année : Années 2000
Article par : Gentil_graphiste
Dessin par : gentil_g

 
Des logiciels libres et libérés de tout préjugés

Bienvenue à tous et à toutes pour la première édition du
FREEWARE TOOLKIT, une nouvelle rubrique sur bouledefeu qui
fera, régulièrement, le tour des meilleurs jeux disponibles
gratuitement sur PC afin de s'amuser les mimines dans la plus
grande légalité. Autant vous prévenir tout de suite, on n'est jamais
au bout de ses surprises quand on regarde de plus près tous ces
developpeurs amateurs bourrés de talent.

En effet, qui dit logiciel de jeu libre et gratuit, dit dans l'esprit
collectif un résultat parfois sympathique mais jamais peaufiné à
l'égal d'un jeu de professionnels. C' est bien souvent le cas, il est
vrai. Mais au milieu des puissances 4 en rendu super 3D office
2000 et des kill saddam dessinés sous Paint se trouvent des softs
comme Akuji , Eternal Daughter ou encore Rrootage. Suivez le
guide, les amateurs n'ont peut-être pas de pétrole, mais pour sûr
ils ont des idées !

Mascarade barbapapa

Voici Akuji. Il est japonais, il est rose, il est laid de près, mais plutôt
mignon à regarder de loin. Petite précision, c'est un vampire. Lors
de votre toute première rencontre, il n' a guerre de pouvoirs, et
évolue dans des décors vides sans réelle intéraction possible. La
seule chose qui frappe, c'est la qualité des artworks défilant lors
de l'introduction du jeu : de très belles colorisations, largement au
dessus de ce qui se fait souvent à la va-vite sur GBA
dernièrement. Et puis, à force de faire sautiller ce petit gnôme
mauve dans tous les sens, et de lui faire ramasser de petits crânes
de bonus, on lui trouve la possibilité de courrir, et bientôt de
cracher du feu sur ces cochonneries de monstro-plantes cyclopes
qui barraient la route. Et vous voilà partis vers de nombreux
casse-têtes, scènes de plateformes et autres moments
d'explorations sur fond de musique jazzy, boss guimauve à la clef.

Dans Akuji, tout est léché, rien n'a été laissé au hasard. Les
sprites, que l'on peut trouver un brin minimaliste au départ,
gagnent peu à peu de nombreuses petites mimiques très
attachantes, comme les petits pieds du héros qui se changent en
spirale quand il prend de l'élan. Les univers se colorent, la
difficulté monte vite, et peut être, comme moi il y a quelque temps,
allez vous passer quelques jours heureux en compagnie du petit
vampire, sans même vous demander si oui ou non c'est vraiment
un amateur qui a tout fait pendant son temps libre.
Auteur de ce jeu, je suis comme les statues servant à sauvegarder
l'aventure : je te regarde bienveillant et reconnaissant, en
attendant un éventuel nouvel épisode. Merci beaucoup monsieur
:)

DOWNLOAD ( version en anglais intégral )

Le Shoot à l'école de la passion

Et si on sautait du coq à l'âne, là maintenant ? Allez, soyons fous,
parlons de Rrootage.
Rrootage, c' est la suite de Noiz2sa. Je vous sens légèrement
perdu devant ces noms à doubles consonnes, mais tout va très
vite s'éclaicir.
Ces deux jeux se proposent d'analyser les principes
fondamentaux du shoot'em up vertical, par le biais d'une action
soutenue, mais représentée d'une manière très stylisée et
géométrique. Pour l'idée, pensez Tron, ou encore Cosmic Smash
sur Dreamcast.

Un visuel donc très sobre et technoïde, mais qui nous emmène
dans une action frénétique, calquée sur tous les grands noms du
shoot'em up.
Noiz2sa balance des vagues d'ennemis dans de multiples
formations, tandis que Rrootage s'attaquent aux techniques des
boss de leurs grappes de tirs réglés au milimètre. C'est ce dernier
qui a surtout retenu mon attention. Plusieurs modes sont
disponibles, et proposent par exemple d'imiter le gameplay d'
Ikaruga : le boss lance des projectiles blancs et noirs, et votre
vaisseau peut à tout moment passer lui aussi de blanc à noir. Si
vous êtes percutés par un tir de la même couleurs que votre
vaisseau, vous êtes sauvé, si c' est la couleur opposée, vous
retournez lamentablement à la casse.

Rrootage travaille également les boucliers, ou encore des champs
de force qui renvoient les tirs extérieurs vers le boss, à conditions
de laisser charger votre jauge . Bref, un vrai cours théorique sur le
jeu de vaisseau, que ne sauraient laisser passer les amateurs
éclairés et curieux d'analyser les ficelles du genre. Pensez à bien
lire le read me.txt fourni avec les jeux, qui décrit plus en avant les
différents modes normal, psy, et ika. Note également que chaque
niveau est selectionnable séparement, pour bien observer chaque
phase.

DOWNLOAD

European seal of quality

Oui mais et les défenseurs de la culture micro dans tout ça ? On a
un jeu de plateforme japonais, un cours de shoot'em up arcade, il
nous faut pour terminer en beauté une production à la hauteur des
plus grands hits amiga. C' est chose faite avec Eternal Daughter.

Les temps sont apparements très durs pour l'héroine du jeu, qui se
retrouve prisonnière en compagnie de sa mère, dans un camp de
travail, réduite en esclavage par un peuple rétrofuriste. Alors
qu'elle ère entre ses pairs, atelés à leur tache et terrorisés par la
menace des fouets, une goutte fait déborder le vase : l'un des
bourreau tente de s'attaquer à sa mère. L'église de fortune où se
déroule la scène va être le témoin du réveil des pouvoirs de Mia,
qui en profite pour filer avec la ferme intention de renverser la
cruelle domination qu'on impose à son peuple...

Passé cette introduction un peu grave, on se retrouve finalement
dans un jeu de plateforme-action assez classique, mais ultra
soigné.
Le character design est très européen, très fin, autant que les
animations sont d'une grande fluidité. Bourré de détails qui font les
grands jeux ( le personnage à l' arrêt trop longtemps se mets à lire
par exemple ), et avec parfois une inspiration louchant du coté de
Megaman X dans les mouvements, Eternal Daughter devrait ravir
pas mal de monde à la recherche d'un univers cohérants et
original.
Le tout est servi par des musiques aux mélodies aussi imposantes
que le crapeau géant servant de premier boss. Un must.

DOWNLOAD

A bientôt pour de nouvelles aventures

Merci encore aux auteurs de ces freeware passionnants, dont on
imagine facilement les nuits blanches de developpement en
rentrant du boulot, les efforts et les moments à sacrifier devant le
PC au lieu de se la couler douce. Aaah, les bons week-end
partagés entre les amis et les " nan les gars, ce soir, faut que je
bosse, j' ai vraiment envie d'y arriver ce coup ci ". Bravo à eux, et
quand à nous, profitons de ces trois softs qui dépotent, bon jeu à
tous !

Voir la galerie d'images

 
 
 
Des questions ? Pour en savoir plus n'hésitez pas à visiter notre forum