Voir les différents jeux testés
Voir la liste des dossiers du site
Voir les liens de Bouledefeu.com

Gargoyle's Quest 2

Un gameplay solide au service de Capcom, forcément un jeu culte !

Street Hoop

Plateforme : Arcade
Genre : Sport Arcade
Editeur : Data East
Année : 1994
Article par : Gentil_graphiste
Dessin par : Gentil_graphiste

 
Basketball in Fire

Le sport et les jeux vidéos sont l’un pour l’autre une longue histoire qui fonctionne à merveille depuis les premiers essais ( Pong représentant un jeu de tennis ) , jusqu’aux simulations extrêment réalistes que l’on connait à présent . Pas de doutes, la discipline prête aux console une excuse en or pour du multijoueur fiévreux, que l’on ne manquera pas de mettre en corrélation avec le domaine de l’arcade.

Si l’adjectif ”arcade” est bel est bien devenu une injure capable de confondre dans une honte abyssale les jeux de sports nouvelle génération, il n’ en a pas toujours été ainsi, comme en témoigne les nombreux éclats de rire grossiers et autres vannes bonnes enfants laissés devant Super Sidekicks ( Soccer ), NBA Jam ( BasketBall ), ou encore WindJammers ( Frisbee...Errr ...compte pas ?).

C’est dans cette bien belle parentée que s’inscrit Street Hoop : du fun, du fun, et du fun, au détriment bien sûr de la moindre volonté de crédibilité : qu’il est piquant d’observer l’équipe japonaise fait des dunk surpuissants tandis que les Etats Unis peinent à rentrer un trois points !

Un jeu caméléon

Entrons plus en avant dans le vif du sujet : on trouve plusieurs patronymes pour le jeu d’aujourd’hui : Street Hoop ( World ) premièrement, qui est le nom le plus répandu et qui a donné son nom à la rom parent de Mame, mais aussi, Street Slam ( USA ) et Dunk Dream ( Japon ).
A chaque version correspondent ses petites particularités, qui concernent souvent la localisation. Street Hoop vous propose de jouer avec des équipes internationales, tandis qu’en utilisant une autre version vous ne disposerez que des équipes du pays d’origine. Rien ne change une fois dans la partie, et tout cela n’est qu’une histoire de maillots afin de ne pas froisser les sensibilités. On peut en effet aisément supposer que la borne calibrée pour le marché américain en aurait surpris beaucoup s’ils elle avait gardé comme meilleures équipes les pays asiatiques !

Mais fin de la carte d’indentité, passons plutôt à présent aux règles du basketball selon Data East : vous dirigez trois grands gaillards, contre trois autres grands gaillards de couleurs différente. Entre vous, un ballon orange. Le but , le mettre dans le panier. Les moyens pour le faire : tout est permis.

Les commandes : 1 / 2

Voller la balle ( DEFENSE ) :

Appuyez sur le bouton B , vous lancez une baffe droit dans la frimousse d’un adversaire, et lui subtilisez le ballon.
Vous courez , et appuyez sur le bouton B , vous obtenez une très délicat coup de coude avec élan, pour cette fois-ci éjecter au sol les géneurs.
Appuyez sur A : vous vous élancez dans un saut de contre, parfait en sachant que la règle du "goal tending" est ici parfaitement ignorée ( empécher la balle de rentrer en obstruant l’arceau )

Marquer des points ( ATTAQUE ) :

Appuyez sur le bouton B, et c’est la passe automatique à la vitesse de l’éclair vers vos partenaires.
Appuyez sur A pour tenter un shoot : en dehors de la raquette, c’est 3 points , une fois dedans c’est 2 points. Jusque là tout est normal.
Courez dans la raquette, tentez un shoot et admirez le résultat : les smash pleuvent , tous plus spectaculaires les uns que les autres : avec une petite préférence pour ceux qui font le ménage autour d’eux. Comble de la finesse et de l'élégance, votre player ne manquera pas au passage d'humilier d'un geste hargneux le pauvre basketeur qui s'est fait dunké sur la tête :)

Les commandes : 2 / 2

Faire son intéressant : Les Furries

Voilà qui n’est pas commun, et qui rappelle NBA Jam et ses “ In fire ! “ : lorsqu’on enchainait les réussites sans se faire contrer, le personnage devenait plus rapide et le ballon enflammé, prêt à proposer une action surréaliste.
Dans Street Hoop, on retrouve carrément une jauge de Furry, comme dans un beat'em up, en bas de l’écran . Quand celle ci est pleine, vous êtes certain de marquer , quoi que vous fassiez comme anneries. Et c’est parti pour la grande foire aux effets Neo-Geo : tir de la moitié du terrain qui explosent l’arceau façon bombe nucléaire, ballons brossés qui font des étincelles arrivés sur le panneau de plexiglass, joueur qui s’élance pour un dunk en sortant de l’écran comme poussé par un trampolin et trainant une rémanence bleuté à la Street Fighter Zero ou encore smash qui plient le poteau en deux comme un haricot vert molasson ... Inutile de préciser que lors du jeu à deux, on accompagnera ce doux moment de franche camaraderie d’une petite pique verbale du plus bel effet :)

Montrer sa grande technicité : Les FEINTES.

Après quelques parties intensives, les méchanismes de Street Hoop deviennent plus clairs : le but n’est pas de courrir comme un dératé derrière vos ennemis, mais plutôt d’attendre le bon moment pour obstruer le passage et placer vos fameux contres. Problème : votre adversaire le sait également . D’ où les astuces que voici :

- S’élancer vers l’arceau , décoller pour un dunk, et appuyer au dernier moment pour une passe . Le contreur est toujours en l’air et le temps qu’il retombe, la voie est libre pour votre second performeur.

- Tenter des trois points de fillette : se mettre à un endroit stratégique un peu en dehors de la raquette ( en haut de l’écran par exemple ), sauter sur place et regarder l’adversaire s’élancer en l’air pour contrer . Vous avez tout votre temps, vous pouvez ne lancer la balle qu’en fin de saut, une fois que monsieur le gêneur commence à redescendre. Contrairement à toute logique, le facteur de chance pour que le 3 points rentre est le même, que vous soyez dans une position idéale ou non. Ces tirs en caramel mou sont très efficaces contre un joueur humain !

- Les périodes sont très courtes : ce ne sont pas des quarts temps mais des mi-temps, contrairement à la réalité. Lorsqu’il ne reste que 30 ou 25 secondes au compteur, gardez la balle, faites la bien circuler, et marquez un smash sans risques 4 secondes avant la fin du temps. Même en étant très doué, il sera impossible pour l’autre joueur de traverser le terrain, et à moins d’un trois points marqué miraculeusement de l’autre bout du terrain ( ça arrive ! ) , le destin est scellé.

A niveau égal , tout se joue dans ces fameuses 30 dernières secondes : il n’est pas idiot de faire exprès de perdre la balle vers les 45 , afin de controler la fin de partie, ni de faire trainer les choses avant d’utiliser sa furrie au dernier moment si vous avez un peu d’avance niveau score !

Une impression de bonheur

Techniquement, le jeu de Data East est impressionant : pour l’époque bien sûr, mais aujourdh’ui encore : sprites énormes et effet 100 méga shock dans ta face, bienvenue à la mode Neo Geo. Street Hoop nous fait également un joli tour de magie coté son : une dizaine de morceaux, avec des voix. Pas de simples samples de quelques secondes pour ponctuer la musique, mais carrément des passades de rap américain, ou des refrains soul par dessus tout ça. On se demande encore comment la rom du jeu peut ne peser que 4mo compréssés, quand on voit tout ce qu'elle contient. Dernière précision : fluidité maximum et réponse parfaite des commandes en toute situation, évidemment.

En guise de conclusion, et s'il ne fallait garder qu'un seul soft pour jouer à deux contre un pote, je pense que je mettrais avec plaisir celui ci sous le coude. Très simple à prendre en main, 4 ou 5 parties suffisent pour faire le tour des principaux réflexes à prendre, merci le gameplay à deux boutons. Coté durée de vie, on est proche de l'infini, l' ordi pouvant être assez difficle à battre ( à la limite du vil tricheur vers la fin du jeu ). et parties à deux sont définitivement une grande source de rigolade... Have Fun et .... " Kiss da Rim ! "

De nouvelles versions du jeu, elles même de nouveau déclinées avec plusieurs titres, sont sorties 1 ans plus tard, en 1995, puis en 1996 . Ces mise à jour ne sont pas encore émulées car apparement très protégées au niveau de la rom, mais vous trouverez des screens ci dessous, juste histoire rêver un peu , par exemple à un jeu en coopératif :)

Voir la galerie d'images

 
 
 
Des questions ? Pour en savoir plus n'hésitez pas à visiter notre forum